Habitat collectif

Construction de 89 logements locatifs sociaux

Rue de la Fraternité
94400 VITRY-SUR-SEINE

Vue extérieure
© AEC-ARCHITECTURE

DESCRIPTIF

Construction de 89 logements locatifs sociaux dans le cadre d'une convention ANRU, sur la ZAC Concorde-Stalingrad.

PARTI ARCHITECTURAL

SITE ET ENJEUX
Le projet est situé rue de la Fraternité, dans le quartier du « Fort », au nord de la ville de Vitry-sur-Seine. Il s’établit sur la partie ouest du site Fraternité qui fait l’objet d’un programme important de reconstruction de logements sociaux dans le cadre d’une convention ANRU.
Le site, à proximité du boulevard Stalingrad et de la ZAC Concorde-Stalingrad, profite de la dynamisation du quartier en termes de commerces, de transports et d’activités, ainsi que de la requalification des espaces publics grâce à la continuité du projet MACVAL.
La parcelle rectangulaire est surmontée de 3 volumes bâtis. Elle est desservie par une voie nouvelle qui prolonge la rue de la Fraternité selon un axe nord-ouest/sud-est. L’accès véhicule s’effectue sur un premier tronçon, les accès aux halls, à la salle de quartier, ainsi qu’au jardin lui succèdent.
Sur ses limites ouest et sud, la parcelle est bordée par deux centres commerciaux. Le retrait du bâti par rapport à ces limites séparatives permet la création d’une zone tampon. Celle-ci, traitée en pleine terre, prend la forme de noue paysagère ou de jardins privatifs, permettant la plantation d’arbres à hautes tiges. ?












VOLUMETRIE
Nous avons pris le parti de concevoir trois volumes distincts pour créer des percées visuelles et optimiser la qualification des sols. L’emprise des volumes libère deux grands axes de jardin commun et un axe de jardins privatifs.
Le plan masse répond en effet à une volonté d’ouverture du cœur d’îlot sur la future voie. L’espace libéré entre les bâtiments A et B permet l’accès direct au jardin à la manière des villas parisiennes du 19ème. Cette respiration vient rompre la linéarité du front bâti et dégage des volumes aux proportions plus modestes. Les différents matériaux, le traitement du soubassement ainsi que les attiques en retrait (R+6 et 7) participent de cette lecture plus fractionnée de l’ensemble.
Le positionnement de part et d’autre d’un jardin en longueur assume une certaine proximité entre les habitants. L’orientation des volumes ainsi que la faible hauteur du bâtiment à l’arrière (R+4) permettent un bon ensoleillement des appartements en vis-à-vis. ?












APPARTEMENTS
Deux types de logements sont proposés, avec le même souci d’orientation optimum des pièces de vie. Pour les plots A et B, les logements sont organisés à partir des séjours d’angle, tous orientés au sud ou à l’ouest. Pour les bâtiments C, D et E, les logements traversants sont séparés en espace nuit à l’est, et jour à l’ouest.
Chaque séjour bénéficie de larges ouvertures ouvrant sur un balcon dont profite aussi la cuisine. Les autres pièces sont dotées de fenêtres toute hauteur, avec une allège en verre sablé pour les chambres qui permet de gérer intimité et luminosité.
Les différentes typologies d’appartements (T2 à T5) sont réparties sur l’ensemble des niveaux, permettant à chaque habitant de choisir son confort selon ses besoins spatiaux.
Avec un nombre total de 89 logements, nous répondons à la répartition attendue. Pour tenir compte de la difficulté à louer les T5, nous proposons une variante au programme avec des logements plus petits (du T2 au T4) dans les niveaux d’attique pour un total de 93 logements. ?

LE JARDIN
Depuis l’entrée située au centre des deux plots, un décor insolite se met en place. L’allée est désaxée, et invite le promeneur à s’approcher de la fontaine. Placé à la croisée des chemins, son dôme en granit devient un élément structurant du jardin. Le bruit léger de l’eau, la possibilité de se rafraichir, ou la simple contemplation de l’eau qui s’écoule invitent à la détente. La salle de quartier, largement ouverte sur le jardin, profite de cette ambiance ressourçante.
Se déployant dans la longueur, le jardin prend des allures de promenade « zen ». Un chemin bordé de parterres circulaires -plantés de variétés à dominante persistante, permet aux habitants de rejoindre les halls C, D et E.
Sur toute la largeur sud du terrain, une noue récupère les eaux de ruissellement. Elle est le lieu d’un traitement paysager où une épaisse rangée de bambous vient protéger le terrain des vues limitrophes. Au sol, un mulch organique prenant l’aspect d’un sol de sous-bois ne laissera bientôt plus apparaitre la terre.
A l’ouest, des jardins privatifs d’une surface moyenne de 40 m², bénéficient chacun d’un abri de jardin, assurant aux habitants un confortable espace de vie à l’extérieur.
Si les clôtures séparent bien les espaces privatifs des espaces collectifs, elles sont toutefois conçues pour se fondre dans la végétation : la gamme végétale unitaire établit la continuité, et l’impression d’espace est démultipliée.
Les clôtures sur la voie nouvelle, et particulièrement l’entrée au jardin, en aluminium laqué, assure un caractère résidentiel à l’opération.
Les besoins d’entretien et la consommation en eau sont limités au maximum, imprégnant les habitants des notions de base du développement durable. ?

ARCHITECTURE ET MATERIAUX
Pour une lecture homogène du projet, les façades des trois volumes sont réalisées majoritairement en béton blanc. C’est un jeu de voiles qui se retournent, tantôt détachant des volumes, tantôt glissant comme une feuille de papier. La mise en œuvre d’un enduit de teinte plus foncé vient souligner des volumes en saillies ou en retrait. Les attiques des plots A et B en zinc patiné se détachent des étages inférieurs et allègent l’ensemble.
Les volets coulissants en aluminium situés en RDC et R+1 des façades Est se font écho depuis la rue. Tel un décor de théâtre, l’arrière-plan répond au premier plan, encadrant la fontaine au centre de la scène. Le ballet des allers-venues des résidents interagit avec l’eau et la végétation.
Le soubassement brique, les bandeaux filants ainsi que les volets toute hauteur constituent l’assise des plots A et B sur rue. Le percement irrégulier des façades du R+2 au R+5 ainsi que les attiques en retrait contribuent à la lecture par strate du bâti.
Côté jardin, la brique se retourne à rez-de-chaussée sur les plots à l’avant, tandis qu’un enduit clair est appliqué sur le soubassement du volume arrière. Les façades, en béton et enduit blanc, réfléchissent la lumière et mettent en valeur le décor. Ponctuellement, des balcons en biseau animent les parois verticales.
Les deux plots sont largement ouverts sur leurs quatre côtés, tandis que les murs pignons du plot arrière sont simplement fendus de fenêtres de second jour apportant aux logements, déjà bien exposés, un confort supplémentaire.
L’angle du plot A sur la placette pavée fait l’objet d’un traitement spécifique. Les verticales sont accentuées, les parois se détachent pour mettre en scène un jeu de balcons apportant une dynamique à l’ensemble et par là qualifier cet espace public.
Enfin, le traitement des espaces verts et leur communication avec le contexte urbain témoignent de l’importance accordée à la qualité environnementale de ces immeubles. Ils sont le reflet visible des procédés mis en place pour créer des logements plus respectueux de l’environnement, mais aussi plus confortables pour les habitants.

INTERVENANTS

Maitrise d'ouvrage

OPHLM DE VITRY-SUR-SEINE
(94)

Equipe de la maitrise d'œuvre

Mandataire :

AEC-Architecture / Frédéric Bluteau
Paris (75020)

Co-traitants de la Maîtrise d’œuvre

EPDC | BET TCE | Ivry-Sur-Seine

Données techniques


Surfaces SHON: 7580 m²

Projet en cours

Habitat collectif

Construction de 89 logements locatifs sociaux

Rue de la Fraternité
94400 VITRY-SUR-SEINE

Date de livraison prévisionnelle :
Janvier 2013

Coûts des travaux :
10 970 000 €

2 photo(s)
0 vidéo(s)

Vue extérieure
© AEC-ARCHITECTURE

Vue extérieure
© AEC-ARCHITECTURE/VINCENT BOURDON