Habitat

Construction de 25 logements collectifs - Certification qualitel-BBC-Effinergie®

49 rue Roger-Salengro
62217 Achicourt

Vue depuis la rue Roger-Salengro
© Simon et Pierre

DESCRIPTIF

25 logements à usage locatif social (8 PLAI et 17 PLUS).

PARTI ARCHITECTURAL

Située au 49 rue Roger-Salengro dans le "vieux Achicourt", la parcelle du projet se place en bordure de voie ferrée, au voisinage de deux grandes maisons individuelles jumelées, et en bout d'une série de maisons traditionnelles éclectiques mitoyennes, avec une variation de retrait de rue.
Soucieux de respecter le site, son environnement, son histoire et ses habitants, notre équipe de maîtrise d'œuvre a pour objectif de proposer un projet s'intégrant totalement dans le contexte existant, tout en répondant aux exigences de la vie d'aujourd'hui et en s'inscrivant dans son temps.
Pour cela, nous avons arpenté et observé longuement le quartier pour y puiser les indices nécessaires à comprendre sa logique et propices à établir des principes de conception du projet.

Son implantation dans la parcelle:
Notre projet s'inscrit dans la continuité du bâti existant, prolongeant le front bâti de la rue Roger-Salengro. Comme les maisons existantes qu'elle prolonge, cette implantation nous semble pertinente par rapport à:
1) l'orientation, le prolongement du bâti existant offre aux logements du projet une exposition nord-est et Sud-ouest des plus favorables pour la maîtrise thermique naturelle et la luminosité.
2) l'implantation, légèrement en retrait de la rue nous permet d'offrir à l'arrière un grand jardin paysagé et un parking de trente places sécurisées, éloignant ainsi le bâtiment au maximum de la voie ferrée en fond de parcelle. En façade rue des petits jardins inspirés de ceux voisins guident naturellement vers les halls d'entrée.
3) le contexte urbain, par le respect d'une implantation historique de l'habitat, pour un dialogue fécond avec son environnement bâti et paysagé.

Son intégration dans le site:
Pour rester à la taille du quartier et par soucis d'humilité, même si le règlement urbain de la zone le permet techniquement, nous avons pris le parti de ne pas construire en R+3.
En restant strictement en R+2, notre projet respecte le principe de continuité et ne dépasse pas les faîtages existants (hauteur de 8.50 à 9.50 m maximum du sol naturel). Le projet reste ainsi à taille humaine (classé en deuxième famille).
Pour des raisons d'efficacité thermique, économique et de mise en œuvre, notre bâtiment se veut le plus compact possible. Cependant, pour éviter un effet indésirable de massivité et d'intégrer le projet dans le site, nous avons séquencé notre projet verticalement. La largeur des parcelles voisines nous propose naturellement une taille de trame qui fractionne notre bâtiment en une série de façades verticales variées, aux proportions comparables à celles de la rue.
Pour accentuer notre volonté , la variété des hauteurs de faîtages existants nous invite à prolonger ce comportement. C'est pourquoi chaque séquence se distingue en hauteur, conférant un rythme à l'ensemble de la façade.
De plus, le site présente des différences importantes de niveaux entre l'accès et le fond de parcelle. Le fractionnement vertical du bâtiment permet de coller au mieux au terrain naturel (joint de dilatation).
Enfin, les matériaux du projet sont issus ou inspirés de ceux existants dans la rue. Briques, enduits et zinc sont réinterprétés et composent les façades.
L'apport d'un inox réfléchissant permet de prendre en reflet les humeurs du quartier (climat, lumière, végétation, etc...), amplifiant le lien entre le projet et l'existant. Ce matériau innovant et inédit dans le quartier permet d'offrir une image valorisante et adaptée à notre époque.

Son fonctionnement
1) Entrée et sortie
Nous avons remarqué que la rue Roger Salengro était fortement fréquentée aux heures de bureaux. Lien direct entre Arras et Achicourt, un trafic dense nous sensibilise particulièrement aux entrées et sorties du site.
Nous avons choisi de sécuriser au maximum l'accès véhicule en le positionnant le plus au nord. Une zone tampon offre une meilleure visibilité et assure les entrées et sorties des habitants.
Notre équipe se propose également de travailler les abords publics en collaboration avec la mairie d'Achicourt afin d'apporter une réponse collective pratique (plateau surélevé, passage piéton protégé,....)
L'accès piéton, depuis la rue Roger-Salengro, est résidensialisé par une clôture sur muret de brique. Des cheminements piétons mènent aux deux entrées A et B qui distribuent respectivement 12 et 13 logements.

2) Vivre ensemble
Organisé autour de deux circulations verticales, notre projet limite les espaces communs, afin d'offrir un entretien et une maintenance minimale. Elles sont toutes deux naturellement éclairées et ventilées.
Les 25 logements se répartissent sur 3 niveaux qui, par soucis de simplicité technique ,d'équité et de confort collectif, se répètent à l'identique. Seules quelques adaptations permettent d'inclure les halls , de s'adapter au programme et d'offrir des variations de façades.
Les appartements sont majoritairement traversants, orientés sud-est et nord-ouest. Certains bénéficient même d'une triple orientation.
Nous avons pris le parti de placer un maximum de séjour coté jardin, offrant une relation entre l'intérieur et l'extérieur (surveillance directe sur les enfants qui jouent dans le jardin, sur le parking...). Les chambres sont ainsi épargnées des nuisances sonores que la ligne TGV engendre de 5 heures et au-delà de 23 heures.
Les circulations intérieures des logements sont optimisées tout en permettant un accès adapté aux personnes à mobilité réduite. Les logements offrent un maximum de surface à vivre et une distribution confortable.
Les balcons qui prolongent véritablement les séjours et protègent du soleil ceux du dessous, sont généreux et profonds (3x2m). Ils entrent en résonance avec le parti architectural, et accentuent le rythme des façades.
La zone de stationnement (25+5 places), dont deux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, s'implante sur une partie naturellement plane du terrain. Le parking est organisé de manière à minimiser la voirie et à faciliter les manœuvres.
Les espaces végétalisés représentent plus de la moitié de la parcelle. Nous avons choisi de paysager de manière simple et douce les jardins, facilitant ainsi l'entretien des végétaux. Les arbres variés sont plantés le long de la voie ferrée pour protéger les logements de la visibilité et des nuisances des trains. Un jeu de buttes douces plantées de graminées se pose sur le terrain existant. Les terrasses des appartements du rez-de-chaussée seront séparées latéralement de haies tout en étant accessibles pour garantir l'entretien.
Les héberges existantes seront traitées avec soins : les mitoyennes seront support de végétation et celle de la rue sera prolongée pour renforcer l'intégration du projet (muret de clôture, végétaux, grille...)
Le jeu de façades juxtaposées se poursuit de manière équivalente sur l'ensemble du bâtiment, offrant un intérieur et un extérieur traités avec autant de soins.
Le projet est né de la rencontre entre un site particulier, son histoire, sa géographie , un programme et notre observation des lieux. Notre proposition se veut la plus intègre possible, et offre une machine à habiter, pragmatique, équitable, durable et contemporaine.

INTERVENANTS

Maitrise d'ouvrage

PAS-DE-CALAIS HABITAT
(62)

Equipe de la maitrise d'œuvre

Mandataire :

A2 Architecture
Architecte
Mons-en-Barœul (59)

Agence associée :

JEAN-LOUIS HORNEZ ARCHITECTURE

Architecte associé
Lille-Hellemmes (59)

Données techniques


Surfaces SHON: 2 000 m2

Calendrier Livraison prévisionnelle: Juillet 2014

Projet Laureat

Habitat

Construction de 25 logements collectifs

49 rue Roger-Salengro
62217 Achicourt

Date de livraison prévisionnelle :
Juillet 2014

6 photo(s)
0 vidéo(s)

Vue depuis la rue Roger-Salengro
© Simon et Pierre

Vue depuis la rue Roger-Salengro
© Simon et Pierre

Plan masse
© JLH architecture

Façade nord
© JLH architecture

Façade sud
© JLH architecture

Vue depuis l'intérieur d'îlot
© Simon et Pierre