Santé (divers)

Bonvallet

Rue des Teinturiers
80000 Amiens

Vue principale depuis la rue
© Arnaud Rinuccini

DESCRIPTIF

Construction d’un ensemble immobilier comprenant un Foyer de vie et d’hébergement pour personnes handicapées de 30 places
- hébergement: 30 chambres et lieux de vie (salon, cuisine, salle à manger);
- activités: bureaux, salles d’activités, infirmerie, lingerie, atelier, cuisine, réfectoire.

PARTI ARCHITECTURAL

Contexte
L’îlot des Teinturiers accueille en son centre le bois de Bonvallet. Celui-ci s’inscrit dans le rythme des espaces plantés ponctuant le cours de la Somme à Amiens et est directement relié au site.
Les deux bâtiments du foyer s’inscrivent dans une opération d’ensemble regroupant également 18 logements.

Implantation urbaine
Une placette vient articuler les trois bâtiments de l’opération. Cet espace public relie la rue des Teinturiers au Bois et assure la convergence des différents flux: entrées des 2 bâtiments du foyer, accès de service, accès au parking, axe piéton vert à l’échelle du quartier. Elle s’affirme ainsi comme un espace public partagé entre les différents usagers (habitants, résidants et personnels du foyer) et permet d’intégrer pleinement la vie du foyer à celle du quartier.

L’architecture
Les contraintes urbaines ont imposé un fractionnement du programme en deux bâtiments pour le foyer: la «maison d’activités» où sont regroupées les activités les jours de la semaine, et la «maison d’hébergement» avec les lieux de vie pour les soirs et week-end. Le bâtiment d’activités, s’ouvre largement sur la place. Son architecture identifiable donne la lecture d’un petit équipement de quartier. Le bâtiment d’hébergement, est un lieu plus intimisé et sécurisant, principalement orienté sur le bois. Son architecture plus domestique fait écho à l’immeuble de logements collectifs.

L’appartenance des deux bâtiments au même programme se traduit par la proximité immédiate de leurs entrées en vis-à-vis, mises en relation par un traitement identique de volume en creux (retraits élargis formant auvents), et par le traitement architectural unitaire des deux façades en vis-à-vis avec l’utilisation d’un matériau spécifique (le parement métallique micronervuré) et des volumes «à facettes».

La «maison d’activités» 
Les contraintes fonctionnelles (maximum de locaux en rez-de-chaussée) et d’urbanisme réglementaire (retraits dû aux prospects) et la proximité des autres bâtiments, ont conduit à un volume avec un rez-de-chaussée et deux étages en retrait. Afin de créer un bâtiment unitaire, nous avons décliné l’archétype de la maison (toiture en pente…) grâce à un jeu de facettes constituant un volume monolithique. L’aspect contemporain du bâtiment est renforcé par le traitement unitaire des matériaux des murs et toitures (parement métallique micronervuré). Celui-ci accentue le caractère sculptural du bâtiment.
La volumétrie du bâtiment est ensuite creusée par de grandes loggias éclairant les locaux d’activités.
Elles permettent de donner des prolongements extérieurs aux locaux d’activités et de créer des espaces intermédiaires intimisant les activités.
A l’intérieur, les sous-pentes engendrées par la volumétrie du bâtiment créent des volumes intéressants et donnent une surface complémentaire aux locaux.
Le hall central est éclairé par une terrasse haute à l’est. Sa luminosité contraste avec l’aspect plutôt fermé de l’extérieur.

La «maison d’hébergement»
Située à l’articulation de la placette et du bois, la «maison d’hébergement» en retrait, offre une lecture plus domestique grâce au traitement de ses façades. Les grandes fenêtres sont les mêmes que l’immeuble de logement et le bâtiment reprend la même brique en soubassement. Cette proximité permet d’éviter l’effet de stigmatisation de ce genre de programme et de renforcer l’intégration du foyer au quartier.

La façade donnant sur la traversée piétonne reliant le bois est animée par le système d’oriels des fenêtres des chambres. Celui-ci permet d’échapper au vis-à-vis avec la maison d’activités, d’avoir un ensoleillement ouest et de profiter de vues lointaines.

Les lieux de vie, installés dans l’angle sud-est du bâtiment, permettent aux résidants de profiter des vues et de la tranquillité sur le bois. Leur configuration permet enfin des usages variés et simultanés (cuisine, salle à manger, salon calme, salon TV, musique... ).

INTERVENANTS

Maitrise d'ouvrage

OPSOM
(80)

Autres intervenants de la Maîtrise d'ouvrage :

Assiociation Claire Joie | Utilisateur | Amiens

Equipe de la maitrise d'œuvre

Mandataire :

MAP - Métropole Architecture Paysage
Architecte mandataire
Clamart (92)

Co-traitants de la Maîtrise d’œuvre

Tekhne Ingénierie | BET TCE | Levallois-Perret
Ilczyszyn Services Etudes - ISE | BET VRD | Deuil-la-Barre

Données techniques


Surfaces SHON: 2 112 m2
Énergie BBC/EFFINERGIE

Réalisations

Santé (divers)

Bonvallet

Rue des Teinturiers
80000 Amiens

Date de livraison :
Mars 2017

Coûts des travaux :
3,1 M€ HT

9 photo(s)
0 vidéo(s)

Vue principale depuis la rue
© Arnaud Rinuccini

Lieu de vie de la maison d'hébergement
© Arnaud Rinuccini

Salle à manger
© Arnaud Rinuccini

Chambre
© Arnaud Rinuccini

Salle de réunion
© Arnaud Rinuccini

Plan masse
© MAP

Plan R+1
© MAP

Terrasse
© Arnaud Rinuccini

Hal d'accueil
© Arnaud Rinuccini